La Gazette, 24 mai 2019

La société de gymnastique martigneraine Octoduria fête ses 125 ans! Un anniversaire qui s’annonce haut en couleur. Les réjouissances, qui se dérouleront en plusieurs étapes, offriront au public un inoubliable souper de gala le 7 septembre prochain, en plus des nombreuses activités estivales qui auront lieu sur la place Centrale de Martigny. Petit survol des festivités avec le président du club Jo Spucches.

Cap sur le programme
Offerte par le club, la journée des membres s’est déjà déroulée au couvert de Martigny dans une ambiance conviviale où les joies de la table se sont alliées à un spectacle sensationnel de Circ’A’Sierre. La réussite de cette journée laisse présager celle du souper du gala du mois de septembre à la salle Bonne-de-Bourbon: «Thomas Wiesel sera l’invité d’honneur du gala des 125 ans. Un spectacle où les rires seront garantis grâce à cet humoriste suisse qui parcourt les routes. Des magiciens, un groupe de reprise ainsi qu’un DJ animeront la soirée pour passer un agréable moment pour marquer la création de la plus ancienne société sportive de la ville de Martigny», explique Jo Spucches. En plus de la traditionnelle soirée annuelle, le club de gymnastique proposera du 12 au 16 août prochain des séances d’entraînement public sur la place Centrale de Martigny avec tous les groupes de la société. La population aura l’occasion de se familiariser avec le déroulement d’une séance d’entraînement ou même, si elle le souhaite, d’y participer. Cet anniversaire n’aurait pas été possible sans le soutien précieux de tous les sponsors que la société tient tout particulièrement à remercier.

Un président passionné et dévoué
Si le programme de réjouissances est sans conteste une bonne façon de célébrer la pérennité de la société de gymnastique octodurienne,
le témoignage de son président est une autre manière de lui rendre hommage. Sur un ton qui laisse transparaître son attachement au club, Joseph Spucches évoque les anciennes personnalités d’Octoduria tels que Michel Gay ou encore l’ancien président Claude Franc, à qui Jo Spucches avait d’ailleurs succédé en 1999. Son hommage va aussi à la gymnastique elle-même, lorsqu’il souligne la complétude de ce sport qui allie à merveille les aptitudes physiques et artistiques: «La difficulté de la gym est d’atteindre la perfection du mouvement, tout en donnant l’impression aux spectateurs que c’est facile», fait-il remarquer. Il rappelle également que son implication dans la société est pour lui une manière de contribuer à la vie publique et souligne l’importance du monde associatif dans ce domaine. Pour terminer, il considère que fêter l’anniversaire d’Octoduria est pour lui «un devoir de mémoire, une manière de rendre hommage aux générations de gymnastes qui ont évolué au sein de la société».

ARNAUD GLASSEY

Article complet